L'alevinage

Alevinage ruisseaux, mode d'emploi :

1) Plan d'alevinage :
Elaboré en premier lieu par la commission interne, présidée par Jean Paul Heulet
Ensuite le pré projet est discuté et adopté ( avec modifications éventuelles ) par notre Conseil d'administration
Puis il est envoyé à la FD33 pour validation ou rejet ou modifications a l'initiative des élus fédéraux

2) Les Déversements :
Se passent en présence de gardes assermentés, qui contrôlent les opérations. Sitôt amenés, les poissons se retrouvent dans de grandes poches plastiques gonflées à l'oxygène pur (cliché), qui les maintiennent plus longtemps en vie.
Notons que chaque membre de l'AAPPMA peut postuler pour participer à ces opérations, à condition d'être parrainé par 2 membres du conseil d'administration, d' être discret et capable de respecter une certaine éthique ( du style ne pas repêcher 2 jours après les truites qu'il a lâché...).
Chacun prend ensuite dans son véhicule plusieurs poches ( contenant chacune une vingtaine de poissons) et se dirige vers le ou les divers points de lâcher qui lui ont été attribués. Il faut faire vite, (surtout s'il fait chaud) ce qui peut gêner pour un alevinage très éparpillé. ( contrairement aux rumeurs tenaces nous ne déversons au maximum que 2 poissons par spot ( sauf goujons et gardons ) et pas forcément sous les ponts !!!

Nous essayons, au fil des années, de diversifier les points de lâcher afin d'éviter une pêche routinière, au pêcheur de trouver, ça fait partie du jeu ! (exemple : 17 points sur le seul Gat-mort...). Lorsque c'est possible (accès faciles) nous effectuons les lâchers en continu (exemple pour l'Eau Bourde : secteur Canéjan-Gradignan, poisson lâché tous les 20 m /30 m environ selon profil de la rivière ).
L'opération prend au minimum deux heures et s'effectue en fonction des dispositions liés aux pisciculteurs (en général, quelques jours avant les ouvertures et concours).
. Pour les déversements en truites rivières, les zones repérées à brochets sont évitées ( non concurrence) et l'impact avec les espèces indigènes est faible, 60 % à 80 % des prises se faisant dans les jours suivant l'ouverture. Enfin, certains secteurs sont réservés à la truite arc en ciel, d'autres ( plus sauvages, moins pollués) à la fario. Nous lâchons aussi du goujon , tanches et gardons, de la perche et du brochet, et ne commandons que du poisson aux tailles minimales légales.
L'alevinage dans les plans d'eau est bien sûr différent, il est aussi lié à un équilibre ( poisson-fourrage-carnassier) où à la destruction d'espèces invasives ( algues lagarosiphon avec des carpes amour).
Tous les poissons proviennent de piscicultures agréées et aux normes européennes.
Attention : Nous sommes l'une des 2 seules aappma de la Gironde a avoir alevinés l'ensemble de nos parcours rivières en truitelles fario souche pyrénéenne . Merci de les respecter en les relâchant avec les précautions d'usage ……

Pour tout autre info, détails lâchers, lire le plan d'alevinage remis en exclusivité lors de l'achat de notre carte 2009 !

Responsable : Jean Paul Heulet : 06.85.51.35.42

Sous l'autorité de gardes assermentés, les poches sont remplies d'oxygène pur. Le poisson est ensuite dispatché dans divers véhicules.
Retour !